Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie avec Hashimoto

Ma vie avec Hashimoto

Nous sommes nombreux à vivre avec cette maladie. Je vous écris pour vous expliquer comment je le vie. Et nous pourrons échanger ensemble de nos expériences avec elle.

Enfin le diagnostic définitif (Hypothyroïdie Hashimoto)

Enfin le diagnostic définitif (Hypothyroïdie Hashimoto)

Comme je vous l'ai expliqué dans mes articles précédents ( http://mavieavechashimoto.over-blog.com/comment-j-ai-decouvert-ma-thyroidite-d-hashimoto.html et http://mavieavechashimoto.over-blog.com/2016/04/comment-s-est-passee-ma-cytoponction.html ) le diagnostic concernant ma thyroïdite n'a pas été posé tous de suite.

Après ma cytoponction, il a donc fallu que je refasse une prise de sang, dont voici les résultats :

- T4L= 9.1 ng/l (VR : 7.0 à 14.8) à priori rien d'anormal,
- TSH ultra-sensible 3.840 mUl/L (VR : 0.300 à 4.000), alors qu'à la prise de sang précédente mon taux était de 1.619. Il y'a comme qui dirait une légère augmentation.
AUTO IMMUNITE :
- AC ANTI THYROPEROXYDASE : 241.4 Ul/ml (VR : < à 5.6) AÏE!!!
- AC ANTI THYROGLOBULINE : 132.9 Ul/ml (VR : < à 4.1) OUILLE!!!

Comme convenu, je contacte le secrétariat de l'hôpital pour prendre rendez-vous avec mon endocrinologue, et là, surprise ! J'apprends que celui-ci ne pratique plus dans cet hôpital, mais que par contre j'ai la possibilité de prendre rendez-vous avec un autre endocrinologue dans ce même hôpital. 
Quelques semaines plutard je me rends donc à ce rendez-vous avec cet endocrinologue que je ne connais pas ... Le précédent était un homme, maintenant j'ai une femme en face de moi.
Je suis venu à ce rendez-vous avec tous les examens que j'ai effectués depuis le début (échographie, bilan de la cytoponction ainsi que les bilans sanguins).

Il a donc fallu que je lui réexplique comment j'ai été amené à consulté un endocrinologue (cf : http://mavieavechashimoto.over-blog.com/comment-j-ai-decouvert-ma-thyroidite-d-hashimoto.html#ob) et quels sont mes symptômes récurrent :
- Maux de tête,
- Courbatures / crampes,
- Constipation,
- Saute d'humeur,
- Grosses fatigues
- Trop pleins d'énergie,
- Perte de cheveux / Les ongles qui ne poussent pas,
- Des petites pertes de mémoires,
- Tension élevé,
- Et j'en oublies...

Elle fini donc, par m'annoncer le diagnostic final ... Il s'agit d'une thyroïdite nommée : Hypothyroïdie d'Hashimoto.
Pour résumé, dans mon cas mes Anti-corps attaquent ma thyroïde ce qui empêche celle-ci de fonctionner correctement, elle se défend aussi en gonflant, ce qui se traduit chez moi par un goître multi-nodulaires.
La practicienne m'informe aussi du fait qu'avec une hypothyroïdie il est très difficile de tomber enceinte, et que si jamais malgrés tout cela arrivait, il est fortement probable que je n'arrive pas jusqu'à terme, ou bien, si j'arrive à terme, mon enfant risquerait hautement d'avoir un handicap quelconque. 

Elle me prescrit du levothyrox 50 uG, tout en me précisant que durant l'année à venir (2015 à ce moment-là), je devrais faire une prise de sang tous les 2 mois et demi à 3 mois pour vérifier mon taux de T.S.H. et qu'au besoin mon médecin traitant pourrait modifier le dosage selon des indication qu'elle a écrites sur un courrier à son attention. 
Au bout de 6-7 semaines j'avais l'impression de me sentir mieux. En tout cas ma tension était revenu à la normal, j'avais moins de migraines, moins de grosses fatigues et pratiquement plus de crampes dans les mollets. Par contre, je continuais de prendre du poids...
Au bout de deux mois et demi suite au résultat de la prise de sang mon Médecin Généraliste a augmenté mon dosage d'hormones, il l'a augmenté de 25 uG (soit Lévothyrox 75 uG). En gros de mars 2015 à début décembre 2015, je suis resté avec ce dosage. 

J'espère que vous avez apprécié cet article, n'hésitez-pas à laisser un commentaires .

Vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page facebook : https://www.facebook.com/mavieavechashimoto/

On se retrouve très vite
 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MmeNounours21 21/06/2016 10:25

Bonjour! J'ai la thyroïdite de Hashimoto depuis le début des années 2000 , il ne faut pas t'en faire c'est une maladie à laquelle on s'habitue bien, il ne faut pas focaliser dessus et se sentir malade ;) oui on est plus faible, plus fatigué, plus douloureux que les autres mais on dompte vite tout ça, en ce qui concerne les enfants, je trouve ce médecin bien alarmiste de te mettre de telles idées en tête! j'ai eu 4 grossesses, avec un suivi régulier mais sans parano non plus, 4 beaux bébés nés en bonne santé, et à terme! Mes 2 derniers sont même arrivés par surprise dont un sous pilule ;) Je suis tombée enceinte de ma dernière fille à 35 ans sans chercher à l'avoir à tout prix,à un stade où on a une chance sur 12 d'avoir une grossesse..ça va ;) Franchement, ne te fait pas de soucis pour ta vie de future de maman! On est plein de maman à avoir Hashimoto sans réels soucis pendant les grossesses ;)

Angélique MARCHAND 21/06/2016 11:27

Je ne m'en fais pas plus que cela ! Effectivement, par moment on est plus faible, on a plus plus de douleurs, mais en suivant le régime alimentaire que m'a conseillé l'endocrinologue et avec un peu de repos, tous rentrent dans l'ordre ...