Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ma vie avec Hashimoto

Ma vie avec Hashimoto

Nous sommes nombreux à vivre avec cette maladie. Je vous écris pour vous expliquer comment je le vie. Et nous pourrons échanger ensemble de nos expériences avec elle.

Le gluten et ma thyroïdite d'Hashimoto (hypothyroïdie)

En décembre 2014, mon endocrinologue a posé le diagnostic "Thyroïdite d'Hashimoto", elle m'a prescrit le sacré-saint "lévothyrox 50".

Durant cette consultation, elle m'a demandé deux trois petites choses, la principal étant qu'à partir du mois de juin 2015, je devrais diminuer ma consommation de blé. Malheureusement ou plutôt heureusement pour moi, en décembre 2014, avec tous mes collègues nous avons été licenciés économiques, je me suis donc concentré sur mon avenir professionnel. En mars 2015, je débute une reconversion professionnelle dans un centre de formation à Vincennes pendant 4 mois (minimum 3 heures de trajet par jours), ensuite j'ai effectué 2 mois de stage en entreprise (heureusement j'avais trouvé celui-ci dans ma ville et de surcroît ma permis par la suite d'obtenir un emploi). Durant cette période je croyais manger sainement, je me levais à 5H30 le matin, du coup j'avalais une petite salade de fruits, une tasse de thé vert au citron et ces fameux gâteaux spécial petits déjeuners (1 sachet) qui promettent de l’énergie pour toute la matinée, à 11H forcément j'avais un petit creux et ces petits gâteaux étaient tellement facile à transporter, le midi je dégustais une viande froide (industriel) avec une salade soit de pâte, soit de riz ou de quinoa, rebelote à 16h30 je ravalais un sachet de gâteau et le soir une fois rentré entre 19 et 20h30 je pouvais enfin avaler une petite salade et un fruit. Bizarement, à partir du mois de mai ce n'était plus des légères crampes que j'avais dans les mollets en marchant, mais de vrai douleurs qui m'empêchaient de marcher. Arrive le mois de septembre 2015, je passe mon examen dans le but d'obtenir mon diplôme, puis arrive ces quelques jours de répit durant lesquels je ressens une énorme fatigue. Mon médecin généraliste me prescrit une prise de sang qui a révélé un taux de triglycérides assez élévé. J'ai aussi passé mon échographie pour contrôler l'évolution de ma thyröïde, celle-ci a révélé que j'avais moins de nodules et que la thyroïde avait légèrement diminué. Suite à tout cela je me rappelles ce que l'endocrinologue m'avait demandé : "diminuer ma consommation de blé à partir de juin", avec 3 mois de retard je le fais et effectivement je commence à me sentir un peu mieux.

Décembre 2015, consultation avec mon endocrinologue. Je me présente avec tous le résultats sanguins que j'avais fait dans l'année et celui de l'échographie. Comme d'habitude elle palpe mon cou, elle augmente ma dose de lévothyrox, les jours pairs 75 et les jours impairs 100.
Ensuite on parle alimentation, je lui explique que depuis mi-septembre uniquement j'ai commencé à me sentir un peu mieux (moins de constipation et moins de maux de tête).
Elle m'explique alors que l’aggravation de mes crampes aux jambes avaient certainement été causé par cette consommation de petit déjeuners qui contiennent beaucoup trop de sucre, et que même si aucune étude le prouvait en France, mes maux de tête et la constipation étaient sûrement dû au blé, et que la hausse de triglycérides dans mon sang provenait certainement de ma consommation de fruits.
Depuis ce jour, je suis scrupuleusement les recommandations de mon endocrinologue.
Au petit déjeuner : Une compote sans sucre ajouté, un pot de yaourt nature, environ 30gr de pain et un café décaféiné ou un thé.
Le midi : Deux légumes frais avec soit du riz complet, du quinoa ou des légumes secs. une petite portion de fromage, et fruit, environ 30gr de pain et une boisson chaude sans sucre.
Le goûter : Un fruit et une boisson chaude sans sucre.
Le soir : Une soupe ou une salade, un pot de fromage blanc, une compote sans sucre ajouté et environ 30gr de pain.

Et là, vous êtes en train de vous dire pourquoi consomme-t-elle du pain matin midi et soir alors qu'elle doit éviter le blé ?
D'après mon endocrinologue ce n'est pas le blé en lui-même qui est mauvais, c'est la façon dont l'industrie agroalimentaire la transformé, toutes ces transformations ferait en sorte que cette substance nommée "Gluten" contenue dans le blé s'accrocherait plus facilement à notre intestin. Le blé contenue dans le pain et la baguette tradition n'a pas été transformé par l'industrie agro-alimentaire, ce qui explique pourquoi je peux le consommer à petite dose.

Les fruits et légumes doivent de préférences être BIO ou bien être produits et récoltés en France, ils ne doivent surtout pas provenir d'Espagne, du Maroc, du Brésil, du Pérou ou du Chilli car trop de pesticides sont utilisés pour la conservation des légumes.
Les yaourts natures et fromages blancs ne doivent surtout pas être 0% de matières grasses ( la matières grasse est remplacée par du sucre).

Attention certains légumes sont à éviter car ils ralentissent la production d'hormones thyroïdiennes. Ceci fera l'objet d'un prochain article.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article